appui des enfantsProjet d’appui à l’éducation et à la protection des Enfants Non-Accompagnés et Séparés de leurs familles

La situation humanitaire reste préoccupante au Burkina Faso depuis le début de l'année 2024. Avec un total de 2 062 534 Personnes Déplacées Internes (PDI), dont 17,59% d’hommes, 23,91% de femmes et 58,50% d’enfants enregistrées par le secrétariat permanent du Conseil National de Secours d’Urgence (SP/CONASUR) au 31 mars 2023.

  • Dans la région de l’Est on enregistre 219 719 PDI, soit 11% de sa population résidente, avec plus de la moitié à Fada. Pour les établissements, ce sont 1090 qui sont fermés, affectant 189.095 élèves dont 90.961 filles.
  • Dans les villes d’accueil, la crise alimentaire, le manque d’abris, le problème d’hygiène, la pléthore des effectifs dans les salles de classe…etc. se pose avec acuité.

Face à toutes ces difficultés, de nombreux enfants abandonnés à eux-mêmes ont été obligés de quitter l’école et ou leurs localités. Cela entraine sans doute l’augmentation de la mobilité, du trafic des enfants, de la délinquance juvénile, des déviations sociales, de la perte du lien parental, de la prostitution et de la criminalité…etc. Ces derniers ont un accès limité à la protection, à la scolarisation, à la santé et à une alimentation équilibrée.

C’est dans cette optique que ABDLP, face à une telle crise humanitaire, souhaite apporter un soutien aux enfants les plus affectés à travers son projet d’appui à l’éducation et à la protection des Enfants Non-Accompagnés et Séparés de leurs familles.

Les activités à réaliser par domaine d’intervention :

1. L’appui à la scolarisation et aux renforcement des capacités scolaires des enfants

  • Identifier et assurer l’inscription scolaire de 300 enfants non-accompagnés et séparés de leurs familles ;
  • Former des enfants aux compétences de vie courante à travers des camps de vacances, des campagnes de reboisement des causeries éducatives ;
  • Organiser des cours d’appui au profit des enfants non-accompagnés et séparés de leurs familles ;
  • Apporter des aides alimentaire et sanitaire aux élèves bénéficiaires. Soutien.

2. L’insertion socioprofessionnelle de 500 jeunes enfants non scolarisés et déscolarisés

  • Former les enfants aux différents métiers porteurs (télécom, tissage des pagnes, coiffure cosmétique) à travers des centres de formation professionnelle ;
  • Accompagner 350 jeunes avec des kits d’installation.



3. La protection des enfants

  • Faire des communications sur les différents types des violences, de sévices et d’exploitation des enfants à travers des causeries éducatives et des émissions radiophoniques ;
  • Renforcer les mécanismes de protection à base communautaire pour l’identification, l’assistance initiale et le référencement des enfants à besoin spécifiques de protection ;

ABDLP lance un appel aux personnes physiques et morales du Burkina et d’ailleurs pour que les enfants non-accompagnés et séparés de leurs familles soient éduqués et protégés partout ils se retrouvent.

 

Je voudrais soutenir un écolier

Droits d'auteur ©2024

Association Bon Berger pour le Développement Local Participatif (ABDLP)

Maintenance du site: MissionAssist

Sorry, this website uses features that your browser doesn’t support. Upgrade to a newer version of Firefox, Chrome, Safari, or Edge and you’ll be all set.