Voici notre programme de renforcement des actions d’autonomisation socio-économique des ménages pauvres affectés par la crise sécuritaire à l’Est du Burkina.

autonomisationABDLP, depuis sa création, a fait le constat que la plupart des femmes issues des ménages vulnérables de la Région de l’Est manquaient en général des capitaux pour exercer une activité génératrice de revenus et / ou de bénéficier d’une formation aux métiers. L’absence de ces capitaux constituait un handicap énorme pour l’amélioration des conditions de vie de leurs ménages. ABDLP dans la poursuite de sa mission qui est de « contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques des communautés vulnérables de sa zone d’intervention » a entrepris depuis 2017 à la mise en place de Groupes d’Epargne et de Crédit (GEC) / Association Villageoise d’Epargne et Crédit (AVEC).

L’objectif recherché avec ce système est de développer et d’accroitre les revenus des membres en majorité femmes en vue d’une autonomisation socio-économique favorisant une meilleure prise en charge de l’enfant.
Ces Groupes d’Epargne et de Crédit (GEC) visent à :

  • Renforcer la sécurité financière des ménages par l’épargne ;
  • Offrir aux membres un accès aux crédits à des fins d’investissement mais aussi pour répondre à d’autres besoins (santé, éducation, alimentation…) ;
  • Créer une caisse de solidarité pour aider les membres à faire face aux situations d’urgence ;
  • Renforcer la cohésion sociale et la résilience des membres.

Au cours des années 2018 à 2022, ces Groupes d’Epargne et de Crédit (GEC) ont porté fruits, en l’occurrence par la prise de conscience des membres par rapport à leurs capacités personnelles de résilience. Ainsi, sur fonds propres et grâce à l’appui technique de l’ONG TEARFUND, ABDLP a mis en place 532 Groupes d’Epargne et de Crédits (GEC) regroupant 12 290 membres actifs dont 756 hommes et 11 534 femmes. 3 392 040 000 f CFA ont été mobilisés et partagés grâce au dynamisme des membres. Il faut noter que l’ONG Action Contre la Faim et AGED ont fortement contribuer à travers des projets spécifiques qui nous ont permis de sensibiliser les populations sur l’importance des GEC.

Ces activités ont favorisé :

  • la diversification et l’augmentation des revenus de plus de 4000 ménages vulnérables ;
  • l’amélioration de la sécurité alimentaire de ces ménages ;
  • le renforcement de la cohésion et la résilience des membres ;
  • l’émancipation des femmes, qui trouvent désormais la possibilité de valoriser leur place au sein du ménage et de la famille élargi ;
  • la scolarisation de plus de 12 000 enfants environ.

En se référant aux données actualisées, 616 Groupes d’Epargne et de Crédits (GEC) mis en place par ABDLP ont été touchés par la crise sécuritaire. Cette situation a eu un impact négatif sur leurs activités économiques. En effet, seuls 19,48% de ces groupes restent fonctionnels de nos jours.

Plus de 10 400 membres de ces 616 Groupes d’Epargne et de Crédits (GEC) ont perdu leurs actifs productifs lors des déplacements. Quant à certains membres, ils les ont vendus à des vils prix pour subvenir à leurs besoins immédiats.

Dans les zones d’accueil ces membres sont dispersés, beaucoup éprouvent des difficultés à poursuivre leurs activités d’épargne et de crédits. La problématique reste la persistance de la pauvreté multidimensionnelle avec comme principales victimes les femmes et les enfants.

L’autonomisation économique de ces derniers est entravée le plus souvent par les énormes dépenses de leurs épargnes pour les besoins alimentaires et face aux maladies courantes (maladies tropicales négligées) au sein des ménages. A cela s’ajoute la méconnaissance des certains membres des ménages sur les bonnes pratiques alimentaires et la valeur nutritive de certains aliments locaux. Aussi la non application des bonnes pratiques d’hygiène, d’assainissement et autres mesures préventives du paludisme et autres maladies sont des raisons qui expliquent cette situation.

Cette crise a fragilisé la protection des membres des GEC en particulier les femmes, les jeunes filles et les enfants qui sont plus exposés à des graves violations de leurs droits. Ce qui les amène à adopter des modes de vie non conventionnels (la traite des enfants, la prostitution …) pour leur survie. En outre, elle a entrainé des crises sociales entre les populations hôtes et les populations déplacées dû à la gestion des cash alimentaires et cash AGR que reçoivent ces déplacées. Ces déplacements ont aussi créé des tensions entre ces populations dû aux questions foncières et financières.

Ainsi pour continuer d’accompagner les membres de ces groupes et d’autres dans leur lutte contre la pauvreté, Association Bon Berger pour le Développement Local Participatif (ABDLP) a élaboré un programme de renforcement des actions d’autonomisation socio-économique des ménages affectés par la crise sécuritaire et humanitaire à l’Est du Burkina Faso.

Ce ménage pauvre affectés par la crise sécuritaire compte sur vous pour son autonomisation socio-économique.

Vous pouvez aussi faire un don pour une ou plusieurs activités suivantes du programme :

  • Formation et la prise en charge des facilitateurs / facilitatrices communautaires qui assurent les animations et les suivis de Groupes d’Epargne et de Crédits (GEC) ;
  • L’acquisition des kits pour les nouveaux Groupes d’Epargne et de Crédits (GEC) ;
  • Formation des bénéficiaires sur l’entreprenariat et aux métiers porteurs (tissage, teinture, saponification, coiffure etc.) ;
  • Formation des leaders des GEC / formateurs endogènes sur la prévention des conflits sociaux et sur la protection de l’enfant en situation d’urgence ;
  • Formation des leaders des GEC / formateurs endogènes sur prévention des Violences Basées sur le Genre (VBG) et sur le système de collecte et transmission d’information des cas de VBG ;
  • Formation des leaders des GEC / formateurs endogènes la prévention de la malnutrition du paludisme et autres maladies hydriques.

 

Je voudrais soutenir un ménage

Droits d'auteur ©2024

Association Bon Berger pour le Développement Local Participatif (ABDLP)

Maintenance du site: MissionAssist

Sorry, this website uses features that your browser doesn’t support. Upgrade to a newer version of Firefox, Chrome, Safari, or Edge and you’ll be all set.